Relation entre alimentation et groupes sanguins

Relation entre alimentation et groupes sanguins

 

cover 22

 Téléchargez gratuitement ces conseils pour

Une aide précieuse pour votre santé

arrow9  arrow9arrow9

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant sur l'onglet

 

Savez- vous que peut-être votre groupe sanguin  détermine  les types d’aliments qui convient à votre organisme ?

En 1996 un naturopathe américain  le docteur Peter  d’Adamo (1)  a publié un livre dans lequel il expose une théorie selon laquelle  chaque groupe sanguin détermine quels sont les meilleurs aliments pour votre santé.

Cette théorie mérite que l’on s’y attarde, car dans l’univers toute chose existante n’est jamais le fait du hasard, si nous humains, nous différencions  par l’appartenance à quatre différents groupes sanguins et  dont certains sont incompatibles à la transfusion en dehors du groupe d’appartenance. C’est qu’il y a une raison.  Nous savons que  chacun de ces groupes sanguins   s’est développé à partir d’un contexte alimentaire particulier, dans son ouvrage « 4 groupes sanguins, 4 régimes », Peter D’Adamo nous explique avec beaucoup de pertinence  l’histoire de l’homme et son évolution et notamment comment à partir d’un groupe sanguin unique  le groupe « O » (O comme original) sont apparus trois autres groupes, qui sont le résultat d’adaptations de la société humaine aux changements alimentaires  qui sont la conséquence  des diverses conditions climatiques et de la migration des populations  vers de nouveaux territoires. Au cours de ce long processus de l’évolution, le système digestif et par voie de conséquence le système immunitaire des humains ont évolué pour s’adapter, c’est ainsi que sont apparus trois autres groupes sanguins.  A, B et AB.

Le docteur D’Adamo préconise de respecter une alimentation adaptée à notre groupe sanguin,  en faisant cela nous respectons  un long processus d’adaptation  de plusieurs milliers d’années,  auxquels ont été soumis  nos ancêtres  de même groupe sanguin d’appartenance   au cours d’une lente évolution  des conditions de vie.

Suivant cette analyse, appuyée par des tests biologiques  et par son importante expérience clinique, il a ainsi établi  des  listes d’aliments adaptés à chaque groupe sanguin. Si cela est pertinent, nous verrons que cela est toutefois à nuancer pour nous les humains d’aujourd’hui.

 

groupes sanguins

Quatre groupes sanguins quatre façons de s’alimenter.

 

Le groupe sanguin O  est le groupe sanguin originel celui  des premiers humains, celui des  cueilleurs-chasseurs dont la nourriture était riche en protéines, ils étaient et le seraient encore « prévus » pour consommer  de la viande  de mouton, de bœuf, du gibier à fourrure, des poissons d’eau douce comme la truite et le brochet, les poissons de mer comme la lotte, la sole, le flétan, le bar et la morue. Les fruits de mer, les fruits comme la banane, les mangues, les ananas, les cerises, les myrtilles, les figues, les prunes et les goyaves. L’huile d’olives.   Tous ces aliments constituent le régime de prédilection du groupe O. Restent acceptables  le sarrasin et le riz, le quinoa et le kamut.

Par contre,  ils doivent en éviter  un certain nombre dont les plus importants  sont la viande de porc sous toutes ses formes, les laitages, les œufs, les légumineuses et les céréales,  ils doivent aussi  éviter oranges, fraises, rhubarbe, qui sont trop acidifiantes.

Pour l’équilibre pondéral, les personnes de ce groupe éviteront particulièrement de consommer les choux, les haricots, le maïs et le blé.

A contrario, pour perdre du poids, elles privilégieront particulièrement le brocoli, les algues comme les laminaires, les fruits de mer, la viande rouge.

Le groupe sanguin A  serait apparu dès lors que l’humain expérimenta  l’agriculture. il se mit alors à consommer plutôt des aliments végétariens. Les céréales leurs conviennent assez bien, sauf  le blé.  Ce qui doit amener ce groupe   à  consommer de préférence moins de viandes  et de poissons,  elles privilégieront    l’artichaut, le brocoli, la carotte, la citrouille, le fenouil, les betteraves, les blettes,  le navet, potiron, salade, oignon, les lentilles, les fèves, les flageolets, le soja, le riz, l’avoine,  les fruits comme les cerises, le citron, la figue, l’abricot, l’ananas, le pamplemousse, les prunes, les mûres, les myrtilles.  Elles devront particulièrement  éviter de consommer  comme nous l’avons vu la viande et le poisson en général, mais aussi les laitages et les œufs,  les pois chiche, le blé, l’aubergine, le piment, les olives noires,  la  pomme de terre, les poivrons et les tomates, la clémentine et  l’orange, la mangue et la papaye.

Dans le but d’un équilibre pondéral ils éviteront  les viandes, les laitages, le blé et les haricots.

Pour perdre du poids ils pourront consommer des huiles  végétales,  de l’ananas, du soja sous toutes ses formes,.

Le groupe sanguin B  caractérisait initialement  les peuples nomades. Ils sont aptes à consommer un peu de tout et surtout ce sont les seuls à tolérer les produits laitiers sauf les fromages dits « bleus ». Les aliments bénéfiques pour eux sont la viande issus de petits animaux, poissons compris à l’exception du porc, les anchois, les huîtres,  le crabe,  le canard et le poulets, les céréales sauf le blé et le maïs, les légumes saufs la tomate, les artichauts et les avocats.

Le blé, le maïs, le sésame, le sarrasin, les cacahuètes, les lentilles et le poulet favorisent la prise de poids du groupe sanguin A.

Leur perte de poids est favorisé par la consommation régulière de laitage peu gras, d’œufs, de viande, de légumes plutôt  verts.

Le groupe sanguin AB  qualifié  de groupe « caméléon », il est le dernier  qui fit sont apparition. les individus appartenant à ce groupe  sanguin ont un profil nutritionnel  que l’on distingue avec difficulté, il semble qu’ils s’adaptent à tout type d’aliments, mais avec des spécificités individuelles. Il conviendra que chacun fasse sa propre expérience.

En tout état de cause, il leur est conseillé d’éviter comme pour tous les groupes le blé  et la viande de porc.

Et comme pour tous les autres groupes sanguins, certains aliments favorisent leur prise de poids comme le maïs  le sarrasin, le blé, la viande rouge et  les haricots .

Les laitages, les légumes verts, le tofu,  les fruits de mer, le poisson et l’ananas sont actifs pour leur perte de poids.

Nous avons passé  en revu les quatre groupes sanguins  dans lesquels se répartissent l’ensemble des humains.

Peter D’Adamo a sans doute raison, s’il  existe plusieurs groupes sanguin, ce n’est pas le fruit du hasard, ils  sont apparus par nécessité, c’est une  adaptation naturelle  à des situations alimentaires particulières, donc à un type d’alimentation défini.

Tout cela est sans doute très pertinent et  nous donne des informations intéressantes pour la compréhension et la préservation de notre santé. Il semble toutefois que l’auteur  n’est pas pris en compte un certain  nombre de paramètres qui parasitent cette  théorie,  car depuis ,  notre évolution récente dite moderne et notre modèle social est très différent.

L’individualisme est roi, Chaque individu est devenu un cas particulier. La qualité des aliments disponibles de nos jours est très différente de ce qu’elle était du temps de nos lointains ancêtres.

 

oil-822618_1280

Alimentation et Groupe Sanguin que faut-il faire  aujourd’hui ?

 

Pour conclure, notre cadre de vie moderne  à une influence importante  sur notre santé, il peut significativement modifier ces données de base, si la théorie est exacte, il faut tout de même adopter un régime alimentaire sain, en veillant à la qualité des aliments, le  Bio et le local doit être votre préférence,  veillez à leur fraîcheur , à la préparation qui doit être de préférence crue à 80%. Prêtez également attention aux associations alimentaires.

Enfin procédez à des tests de compatibilité pour les aliments dont vous avez un doute en prenant pour base les aliments préconisés et non préconisés par votre appartenance à votre groupe sanguin.

 

cows-1086049_1280

Production de viande un scandale inacceptable

 

Enfin, une chose qui peut vous perturber,  surtout si vous appartenez au groupe O pour lequel il est préconisé de manger particulièrement de la viande.

Si tout être vivant est le prédateur d’un autre, si la vie se perpétue en prenant la vie à d’autres vies, sans exclure les plantes qui sont aussi vivantes et sensibles, alors celui qui voudra aller jusqu’au bout de la logique et ne pas détruire  d’autres vies pour s’alimenter,  il n’a pas d’autre alternative que celle de mourir. La loi de la Nature est ainsi  » impitoyable ».

Au-delà de cela, Ce qui doit nous interpeller, ce sont les méthodes scandaleuses d’élevage, où l’animal est considéré comme un objet, cet être vivant sensible est réduit à l’état de machine à viande, nous devons nous élever contre leurs conditions d’élevage et abattage qui ne sont que cruauté.  Cruauté que nous préférons ignorer devant  le  steak  ou la cuisse de poulet rôti dans notre assiette.   Sans oublier que cette chair est pleine d’antibiotiques , de produits chimiques, mais pas seulement, nous pouvons aussi  nous interroger sur les bénéfices  que peut nous apporter la chair d’un être  ayant vécu et abattu  dans des conditions de stress  extrême. N’ayez aucun doute cette information stockée au niveau cellulaire  nous est bien transmise lorsque nous la consommons.

Le manque TOTAL de respect qu’a l’homme envers les animaux d’élevage n’est pas sans répercussion sur la qualité de la viande proposée et par conséquence sur la santé physique et mentale du consommateur.

Toute personne sensée et responsable  n’a pas d’autre choix que de  « boycoter » complètement la viande « industrielle ».

Par ailleurs, de multiples études ont démontrées que le besoin en  protéines est nettement moins élevé  que les préconisations officielles, de plus les protéines   végétales sont bien mieux assimilées que celles d’origines animales, est-ce aussi  un hasard ?

(1) Le docteur et naturopathe Peter d’Adamo (né le 17/07/1956, diplômé du « Naturopathic Doctorate » – ND – du Bastyr College à Seattle en 1982) a fondé la revue « Journal of Naturopathic Medicine » en 1994 et le « Institute for Human Individuality » (IfHI) en 2001.

cover 22

 Téléchargez gratuitement ces conseils pour

Une aide précieuse pour votre santé

arrow9  arrow9arrow9

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant sur l'onglet

2 commentaires

  • Merci pour ce sujet pertinent. Il m’aidera dans ma thése de doctorat.
    Cordialement

  • Merci de nouveau pour ce sujet qui me préoccupe tant.Ce thème m’intéresse car je suis du groupe sanguin 0+ainsi je dois revoir la liste des aliments adéquats pour ma propre santé.Je vais devoir faire la liste de la nourriture pour chaque groupe et aider mes semblables ignorant ce fait.Vous êtes une mine d’informations qui sauvent des vies humaines et je suis vraiment content d’être connecte a vous .Par ailleurs je suis intéressé par votre ouvrage Cultivez votre jeunesse et préservez la.Je vous souhaite bon courage et merci.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *