Les glucides dans notre alimentation

cover 22

 Téléchargez gratuitement ces conseils pour

Une aide précieuse pour votre santé

arrow9  arrow9arrow9

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.
Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité.

 

les glucides c’est-à-dire les sucres, ou encore hydrates de carbone, savez-vous qu’ils sont bien plus nocifs pour notre organisme que les graisses ?

 

Je voudrai essayer de vous expliquer pourquoi  ce que l’on vous dit sur la perte de poids est souvent erroné.

Régulièrement nous voyons ou lisons de nouvelles études qui ont été réalisées et qui démontrent l’importance de réduire les glucides de notre alimentation.

Continuellement on nous présente de nouveaux régimes qui prétendent avoir la formule parfaite pour nous permettre de perdre le poids en excès, sans effort, en  satisfaisant nos préférences gustatives.

 

Mais manger des aliments pauvres en glucide est–il si difficile ?  Et  est-ce vraiment nécessaire ?

 

 

balance-nourriture

 

La clé la plus importante pour notre santé est une alimentation  équilibrée,  il n’est pas réaliste de vouloir éliminer de notre régime alimentaire tous les glucides, comme de tout autre nutriment, car chacun a son importance et sa fonction, cependant il faut veiller à la qualité de ceux-ci.

Pendant de nombreuses années,  les graisses ont été accusées de tous les maux, à commencer par le surpoids. Mais récemment, de nombreux  chercheurs réputés  ont révisé leur jugement et ils ont sans ambages désigné comme les responsables de l’obésité, des maladies cardiovasculaires, de l’hypertension et du diabète,  les glucides, c’est à dire les sucres, mais surtout essentiellement le sucre raffiné, mais aussi celui qui est présent dans les pommes de terre et les  céréales raffinées.

Selon ces chercheurs, nous devons  impérativement réduire ces aliments si nous voulons nous prémunir de ces maladies dites parfois de civilisation.

Mais manifestement, il est évident  que le grand public pour le dire autrement la plupart d’entre nous sommes encore peu conscient  de la nécessité de cette évolution. Car nous sommes abreuvés en permanence de messages vantant l’intérêt du pain et des farineux, entre autres.

A ce sujet : Le  Pr Walter Willett directeur de l’Ecole de santé publique de Harvard dit la chose suivante :

« Si nous décidions d’éliminer les boissons sucrées, les pommes de terre, le pain blanc, les pâtes, le riz blanc et les snacks sucrés, nous nous prémunirons de  presque tous les problèmes que nous rencontrons avec le poids, le diabète et les autres maladies métaboliques. »

 

heureux

 

Hélas ce message a du mal à passer, parce que nous avons  entendu dire et répéter sur tous les tons, par des nutritionnistes bien en vue, les médias, la publicité et même les pouvoirs publics, qu’il faut manger moins gras pour être mince et en bonne santé. Les graisses alimentaires sont devenues l’ennemi N°1 , alors que de nombreuses études apportent les  preuves convaincantes  que ce sont les glucides qui sont les responsables notamment le sucre blanc, et  les céréales raffinées et transformées. Bien sûr il s’agit d’utiliser les bonnes graisses celles dites insaturées, comme les huiles pressées à froid et non raffinées, les fruits comme l’avocat, ainsi que tous les fruits à coques.

 

Les glucides ! alors pourquoi, est-ce un problème urgent de santé publique ?

 

Selon l’ Anses  Agence nationale de sécurité sanitaire, On estime que les glucides devraient représenter 50 % des calories quotidiennes

Tous les aliments glucidiques, qu’il s’agisse du sucre raffiné mais aussi  du pain et des pommes de terre sont converti en glucose. Il faut savoir que plus ils sont raffinés, plus cette conversion est efficace et rapide.

 

pom-de-terre

 

Pour gérer ce sucre qui afflux en masse dans le sang, le pancréas produit de l’insuline, qui fait passer le glucose du sang vers  les cellules. Une partie est utilisée comme réserve d’énergie sous la forme de glycogène, mais chez la plupart d’entre nous qui sommes sédentaires, n’en n’utilisons qu’une petite partie  de ces glucides, le reste est  très efficacement stockées comme réserve, donc nous grossissons.

Au fil du temps, l’organisme s’épuise à gérer ces apports importants de glucides, parce que  notre évolution génétique ne nous y a pas préparés. Peu à peu, nos cellules développent une résistance aux instructions de l’insuline et les glucides deviennent un véritable fléau pour le corps.  Le pancréas  qui lui  est soumis à une production exponentielle d’insuline, il finit  par s’épuiser. La production d’insuline manque pour gérer les glucides, ce qui se traduit à terme par un  diabète de type 2. ( vous pouvez voir un article à ce sujet sur le site  cliquez-ici) (3)

 

Les glucides, comment agir ?

 

Alors que faut-Il faire ?

Dans l’idéal Il  faudrait vaincre la résistance  des industriels.

Nous savons tous que l’alimentation est en grande partie l’affaire des industriels de l’agro-alimentaire. A ce sujet je voudrais vous rappeler que 80 % des aliments que l’on vous vend dans un supermarché n’existaient pas il y a cent ans.

 

grocery-272504_1280

 

Je vous propose de vous lire ce qu’a écrit à ce propos  Thierry Souccar un  journaliste scientifique ,  co-auteur avec Isabelle Robard du livre Santé, Mensonges et Propagande, il dit  » Il faudra des annéespour que ces informations, parviennent aux oreilles et aux yeux du grand public, car l’industrie agro-alimentaire fait un tir de barrage efficace sur les bienfaits supposés des produits céréaliers et des patates, et cela  avec l’aide des nutritionnistes-copains, et celle des pouvoirs publics, eux aussi souvent très proches des industriels. » 

Quant aux pouvoirs publics ils se contentent d’émettre des messages dirigés contre les produits sucrés et nous font croire comme le fait le Programme National Nutrition Santé vous savez le fameux slogan Manger-Bouger,   je vous  cite ici ce qu’ils écrivent  «  les féculents sont une bonne manière d’éviter la prise de poids ». Je vous laisse juger cette affirmation.

Comme vous l’avez compris nous sommes incités à tort à réduire les matières grasses, oui c’est vrai en ce qui concerne les mauvaises graisses, les graisses saturées et les huiles raffinées et celles issus des laitages mais pour celles-ci étonnement on vous dit le contraire.

 

En terme de santé La question est la suivante :

 

 

Etes-vous prêt à réduire les glucides et principalement ceux qui sont raffinés où au moins à choisir des aliments à l’index glycémique bas, et à ne pas bouder les matières grasses de qualité telles que sont les huiles vierges pressées à froid, les poissons gras pêchés, les avocats, les noix et les amandes. Qui sont pleins de nutriments essentiels à notre organisme.

 

QUELLE SOLUTION POUR MAIGRIR EN MANGEANT MIEUX ?

 

image1

 

 

Si vous désirez perdre du poids en mangeant mieux, mais ne savez pas vraiment par où commencer, je vous suggère la Cuisine Brûle-Graisse .

 

C’est un guide complet et précis pour aider toutes les personnes qui désirent retrouver la ligne de manière naturelle et saine.

 

 

 

 

 

 (1) le Pr Walter Willett directeur de l’Ecole de santé publique de Harvard
(2) l’Anses (ex-Afssa)
(3) Dr Stephen Phinney, biochimiste nutritionnel spécialiste des sucres à l’université de Californie (Davis)

2 commentaires

  • Thank you, I have just been searching for information approximately this topic
    for a long time and yours is the best I have
    found out so far. But, what concerning the bottom line?
    Are you positive concerning the source?

    • Bonjour,
      Merci pour votre intérêt, c’est une excellente idée de prendre soin de vous.
      La dernière phrase vous suggère de limiter drastiquement les glucides notamment les sucres raffinés et les féculents, par contre vous pouvez consommer à chaque repas les matières grasses d’origines végétales notamment les huiles vierges de première pression à froid comme par exemple l’huile d’olives, huile de noix, de noisettes, de sésames. De nombreuses études récentes le confirment, alors n’hésitez pas à adopter ces nouveaux réflexes, testez les, les améliorations physiologiques qui ne tarderont pas à apparaître vous convaincrons que vous êtes sur la bonne voie.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *