L’équilibre hormonal

L’équilibre glandulaire

ou

soigner sa thyroïde

 

cover 22

 Téléchargez gratuitement ces conseils pour

Une aide précieuse pour votre santé

arrow9  arrow9arrow9

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.
Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité.

Savez-vous qu’en cas problème de la glande thyroïde, il y a une alternative aux traitements médicamenteux ?

 

Mais, avant d’aborder spécifiquement les problèmes concernant la thyroïde, je voudrais commencer par évoquer une découverte que fit dans les années 40 un médecin Bordelais spécialiste de l’endocrinologie, le docteur Jean Gautier.

Lui-même atteint par un déficit endocrinien qu’on ne savait pas à l’époque ni déceler, ni soigner, c’est ce que l’on appelle aujourd’hui une hypothyroïdie.

Il mit en évidence la prédominance du système endocrinien, sur le système nerveux, il démontra que ce sont bien les hormones produites par le système glandulaire ou endocrinien qui informent et apportent l’efficacité au système nerveux.

Bien que contesté, les faits semblent lui donner raison, notamment la primauté chronologique de la formation des glandes dans le foetus, dont la thyroïde, elle apparait bien avant celle de la myéline des nerfs.

Par ailleurs, il est incontestable qu’un individu qui nait sans thyroïde, mais avec un cerveau et un système nerveux fonctionnels, est privé d’intellect , de sensations, de désirs, de pensées et de vie psychique ?

 

L’endocrino-psychologie

C’est ainsi que ce qui allait devenir l’endocrino-psychologie, vit le jour.

Le docteur Gautier s’intéressa aussi aux travaux de Nicolas Tesla puis d’Antoine Darsonval sur les champs électromagnétiques. Il élabora un appareil que l’on peut qualifier de prototype de ce qui a abouti après plusieurs décennies au dispositif actuel nommé « Equilios ® ». Il l’expérimenta d’abord sur lui-même et découvrit que ces facultés d’adaptation augmentaient de façon significative, ce qui le décida à proposer son dispositif au programme de soin de ses patients.

Le docteur Gautier est décédé en 1968. Il a légué la totalité de ses travaux à un de ses patients, devenu son fils spirituel, qu’il a lui-même guéri de la maladie de Basedow (une forme d’hyperthyroïdie). M. Jean du Chazaud, diplômé de psychophysiologie a poursuivi son oeuvre et il a fondé l’institut Gautier-du Chazeau afin de diffuser les thèses du docteur Gautier et de faire connaître l’Endocrino-psychologie, cette discipline encore dissidente.

Dans les années 80, reprenant le concept de l’appareil créé par le Dr Gautier, il a créé à son

tour, une machine qu’il a perfectionnée aux fils des années, l’Equilios®.La méthode Equilios ® consiste à équilibrer le système glandulaire grâce à l’action de deux plaques                   (une abdominale et une dorsale) qui émettent un champ électromagnétique pulsé.

Ce champ électromagnétique vient agir sur le système endocrinien et par effet de résonance, il lui permet de se rééquilibrer. Les glandes les plus actives diminuent leur activité et les moins actives augmentent leur activité.

Ainsi pour peu que l’on répète cette action régulatrice et même « harmonisatrice », elle va agir sur la totalité de l’organisme et lui redonnant la facilité de s’adapter à son environnement. Les séances Equilios® permettent d’ouvrir les portes qui donnent accès à sa vraie nature.

Par ailleurs, les séances Equilios® favorisent un d’état d’esprit positif permettant aux personnes d’agir plus efficacement sur les éléments déséquilibrés qui engendrent des dysfonctionnements dans leur vie.

Elles permettent de retrouver une confiance en soi, de fixer ou de préciser de nouveaux objectifs de vie et de prendre conscience de ses vieux conditionnements qui nous handicapent et qui nous limitent, nous pouvons ainsi nous en séparer.

La méthode Equilios

La méthode Equilios ® apporte

  • Une plus grande vitalité, sérénité, Une meilleure gestion des émotions, Une meilleure résistance au stress,
  • Une plus grande facilité d’entreprendre, Une meilleure capacité de concentration, Une meilleure capacité de mémorisation,
  • Un meilleur développement de son capital santé,
  • Une plus grande facilité à changer ses habitudes, Une plus grande facilité à se remettre en question,
  • Une meilleure adaptabilité relationnelle, Une plus grande volonté et fermeté de caractère,
  • Une diminution de l’émotivité et de l’influençabilité, Une régulation du sommeil, 

Mais comment cela est-il possible ?

La Thyroïde

Tout cela est possible, parce que la thyroïde est, pour reprendre une expression du docteur Gautier, « la glande de vie », elle est à la base de tous les fonctionnements, elle est l’élément majeur de l’oxydation cellulaire et de toute la vitalité métabolique. C’est une glande maitresse et le récent scandale du médicament « Levothyrox » illustre parfaitement ce propos.

La vie même est thyroïdienne et cette glande endocrine permet à l’oxygène apporté par la respiration d’être capté par les globules rouges afin d’être transportés par l’intermédiaire de la circulation sanguine jusqu’à la moindre des cellules. La carence d’hormones thyroïdiennes produit une cyanose ou une hypoxie et donc une chute de la vitalité.

Mais cela  n’est pas, paradoxalement, une connaissance récente, déjà en 1885 un physicien suisse nommé Moritz Schiff avait observé l’importance de l’hormone thyroïdienne dans le fonctionnement du système nerveux. Toute la sensibilité émane de la thyroïde, puisque sans elle on perd toute sensibilité. Le système nerveux n’est que le « convoyeur » de la sensibilité et non la source.

Les travaux d’un chercheur français JeanLouis Wémeau a pu démontrer que les anesthésiques neutralisent le captage cellulaire des hormones thyroïdiennes (1). Cette atténuation fonctionnelle de la thyroïde permet donc l’insensibilisation.

 

En conclusion :

Il faut bien se rendre à l’évidence, toutes les actions à visée thérapeutique, tous les ajustements physiologiques, pour être plus simple, quelles que soient la thérapie, elles ont toutes le même but, induire un rééquilibrage glandulaire et donc hormonal. Ce qui doit nous encourager à privilégier les thérapies qui paraissent apporter le plus d’efficacité dans la remise à l’heure de l’horloge endocrinienne.

Le dispositif Equilios® a fait ses preuves depuis longtemps dans ce domaine.

Pour en savoir plus cliquez-ICI

 

(1) La thyroïde, De la physiologie cellulaire aux dysfonctions, Expansion Scientifique française, Paris 1992.

cover 22

 Téléchargez gratuitement ces conseils pour

Une aide précieuse pour votre santé

arrow9  arrow9arrow9

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.
Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *