Fêtes de fin d’année et santé, 6 Conseils

                                 

cover 22

 Téléchargez gratuitement ces conseils pour

Une aide précieuse pour votre santé

arrow9  arrow9arrow9

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant sur l'onglet

Six conseils santé pour les fêtes de fin d’année

 

 

 

A l’approche des fêtes de fin d’année, portés par l’esprit de Noël, il est fort probable que vous soyez dans un état euphorique induit par les doux souvenirs de l’enfance.

La plupart d’entre vous  privilégieront ce moment de partage, de don, de compassion, de solidarité, de paix qui sera concrétisé par les incontournables repas de famille, par rapport à l’incitation à une surconsommation qui procure des plaisirs futiles et éphémères.

Cette période au goût magique est aussi une source  de stress intense pour notre corps, entre les achats de cadeaux qui doivent plaire, les travaux de décorations et surtout l’engloutissement de sucreries et une alimentation en excès.

Il est évident que cette surconsommation lié à cette saison est difficile à contourner, il est donc judicieux de préparer notre système digestif, pour limiter les dégâts. Je vous propose quelques astuces pour éviter de nuire à votre santé en préservant votre système immunitaire en cette saison hivernale qui favorise la prolifération de germes et de virus. Ce n’est pas un hasard si les épisodes épidémiques comme la grippe et la gastro, entre autres, sévissent toujours en cette période, l’avez vous remarqué ?

 

Buvez, Mangez mais restez sur vos gardes !

Je ne vous apprend rien, en vous disant que cette saison est une contribution majeure à l’embonpoint de la population, selon les études une moyenne de 500 grammes sur le seul mois de décembre. Ils serait utopique de croire qu’on pourrait perdre du poids dans  cette période, mais gardons pour objectif plus réaliste de garder notre poids stable.

Je vous propose six conseils pour éviter de ressembler au Père Noël ou d’attraper une grippe carabinée après cette période de fêtes.

 

I  Limitez vos apports caloriques les semaines précédentes.

Depuis quelques années, cette période autrefois limitée au seul mois de décembre, débute maintenant dès début novembre, avec sa cohorte d’incitation à la consommation d’agapes autrefois réservées à la seule période de  la semaine qui précède chacun  des réveillons.

La prise de poids est généralement lente, alors pour préserver votre équilibre pondéral ne succombez-pas aux chants des sirènes et régalez-vous lors de ces deux seules journées de partages que sont Noël et le jour de l’an.

 

 

II.  Préparez le terrain

Renforcez votre microbiote intestinal à l’aide d’une cure de probiotiques, C’est à dire une consommation riche en fruits et en légumes majoritairement cru, on peut aussi prendre une supplémentation en probiotiques en boissons fermenté en vente dans les magasin dit « Bio » ou en parapharmacie sous forme de gélules (attention, pour être efficace elles doivent en contenir  au moins 10 milliards).

Faites cela au moins une bonne semaine avant les  fêtes qui apporteront des changements alimentaires et  qui parfois seront accompagnés d’excès.

Soutenez la fonction hépatique, préparez  votre foie et sa vésicule biliaire en prenant le matin à jeun une cuillère à café d’un mélange d’huile d’olive et de quelques gouttes de citron bio.

Si vous avez un foie particulièrement sensible offrez-vous  une cure de chardon marie en hydrolat,  ou sous forme de  teinture mère.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

III Faites les bons choix.

Nous pouvons faire plaisir et se faire plaisir sans pour autant multiplier les plats à l’infini, choisissez plutôt la qualité à la quantité. Pensez à respecter les  bonnes associations alimentaires qui favoriseront la digestion, pour vous aider, vous pouvez revoir un article précédent à ce sujet en cliquant ICI.

Proposer des entrées de légumes crus qui apportent des enzymes facilitant grandement la digestion.  Prévenez les douleurs intestinales en ajoutant à vos plat des épices comme le cumin, la cannelle, l’anis.

Enfin, appréciez votre repas de fête en prenant le temps de bien mâcher ce qui vous permettra  de percevoir la subtilité des saveurs et d’alléger votre digestion.

 

IV. Un gros repas oui, deux, bonjour les dégâts.

A moins que vous ayez une constitution exceptionnelle, il est très fortement conseillé de ne faire qu’un seul gros repas par jour et cela reste particulièrement vrai les jours de réveillon. Pensez à manger légèrement les repas précédents.

 

 

V Buvez avec modération

N’oubliez pas que l’alcool est une source importante de calories vides, qu’il vous dés-inhibe et par conséquence, il fera tomber toutes les résistances face à la modération qui s’impose, notamment dans la quantité d’aliments que vous pouvez raisonnablement ingurgiter.

Pensez à manger un peu avant de boire de l’alcool, ce qui ralentira son absorption par l’organisme.

Si vous souhaitez boire vin blanc et champagne, buvez avant et après un verre d’eau ce qui aidera à tamponner l’acidité de ces boissons.

 

 

VI N’oubliez pas de bouger

Nous sommes né(e)s pour le mouvement et en cette période festive pendant laquelle nous accumulons plus de calories que d’habitude, le meilleur moyen de contrer ce stockage délétère, c’est de bruler des calories en poursuivant nos séances d’exercices physiques. Peu importe laquelle, elle sera la bienvenue.

Quel que soit le lieu, le temps, la marche rapide est toujours possible et c’est encore mieux si la température extérieure est basse, comme c’est souvent le cas en cette saison.

Et enfin si malgré votre sobriété heureuse vous sentez votre digestion difficile, suite à un repas trop gras prenez un peu de bicarbonate (1 cuillère à soupe dans verre d’eau),  si vous avez des nausées, pensez au charbon végétal en gélules ou en poudre.

Une bonne tisane de romarin soulagera votre foie.

Et pensez à soutenir l’auto-nettoyage de votre organisme en buvant de l’eau de source (vérifiez sur l’étiquette de la bouteille) plus qu’à votre habitude (1,5 l / par jour au minimum)

Bonne fêtes à tous et portez-vous bien !

 

cover 22

 Téléchargez gratuitement ces conseils pour

Une aide précieuse pour votre santé

arrow9  arrow9arrow9

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler. Pour connaître et exercer mes droits, notamment pour annuler mon consentement, je consulte la politique de vie privée en cliquant sur l'onglet

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *