Si l’asthme avait une autre origine !

cover 22

 Téléchargez gratuitement ces conseils pour

Une aide précieuse pour votre santé

arrow9  arrow9arrow9

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.
Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité.

LIEN ENTRE CANDIDA ALBICANS ET ASTHME 

 

Une étude passée un peu inaperçu permet de nous éclairer un peu plus sur l’augmentation des cas d’asthme au cours de ces dernières décennies et nous rappelle encore si nous n’étions pas convaincus des effets délétères de la prolifération dans nos intestins du Candida Albicans si nous ne prenons pas garde à préserver notre flore intestinale.

S’il est incontestable que l’allergie est dans environ 30 à 50% des cas liée à un asthme bronchique, cependant elle n’est pas la cause de cette pathologie.

Le groupe américain GINA (Global INitiative for Asthma) a publié une étude qui date maintenant d’une dizaine d’années, sur la présence de Candida albicans et de bactéries chez l’asthmatique

Cette étude a permis de mettre en évidence un lien entre le champignon Candida Albicans et l’asthme.

En effet, les analyses bactériologiques des crachats et de la flore intestinale des asthmatiques objet de l’étude ont montré que :

Dans près de 70% des cas, il y a une présence importante d’organismes mycosiques.

 

Ces organismes fongiques sont associés à des bactéries comme les streptocoques et staphylocoques, dans près de 60% des cas chez les premiers et dans plus de 52% chez les seconds et dans très rares cas d’autres bactéries.

Dans une très grande majorité des analyses des crachats c’est la présence du Candida associé à différents types de bactéries qui est avéré.

Parallèlement le Candida était présent dans 99,6% de contenu intestinal des asthmatiques objet de l’étude, ce qui correspond parfaitement aux résultats des enquêtes menées ces dernières années dans la recherche de la hausse de plus de 80% des cas d’infection fongique par le Candida Albicans chez les asthmatiques.

 

Candida albicans quel est sont implication dans l’asthme ?

 

 

Nous savons que le Candida Albicans est une composante naturelle de notre flore intestinale et qu’il est utile dans le processus de digestion et d’assimilation des nutriments, mais dans des situations défavorables comme la prise massive d’antibiotiques, d’une consommation excessive d’aliments sucrés, de radiothérapie, etc.)

Il prolifère aux détriments des autres bactéries présentes dans le microbiote, commence alors une colonisation active et la production de différentes toxines qui provoquent la perméabilité de la muqueuse intestinale, laissant ainsi la porte ouverte aux bons comme aux mauvais germes. Certaines des toxines vont libérer de l’histamine qui vont conduire à une inflammation des muqueuses et notamment celui de l’arbre bronchique, ainsi qu’une réaction en chaine du système immunitaire avec des conséquences délétères.

Depuis la fin des années cinquante nous savons que l’augmentation de l’asthme et des allergies sont aggravés chez certains patients par un traitement d’antibiotique fréquent et notamment lorsque l’on prescrit ceux à large spectre (1).

La nature infectieuse de l’asthme explique également d’autres faits: le taux de maladie est plus fréquent chez les proches, car le mode de transfert familial d’une infection fongique est bien connu. Nous pouvons d’ailleurs observer les cas de développement successif de l’asthme entre les membres de la famille, par exemple entre le mari et sa femme.

Par contre, il est inexplicable à partir des positions d’hérédité, mais il ressort clairement de la position de l’infection fongique. Pour appuyer cette hypothèse, prenons le cas des jumeaux, on peut trouver des cas où les deux sont asthmatiques et d’autres où un seul jumeau est malade et l’autre absolument sain. Cela illustre parfaitement les tentatives infructueuses de relier l’asthme à l’hérédité.

A la lecture de cette étude qui est confirmée par d’autres qui l’ont précédé, nous sommes en droit de nous demander pourquoi la majorité des médecins sont réticents à prescrire les analyses biologiques de recherche du Candida Albicans dans les crachats de leurs patients asthmatiques ? Pourquoi la candidose est toujours superbement ignorée ?

Vous comprenez qu’il est important que vous insistiez pour vaincre les résistances et  obtenir cette analyse biologique afin  de déterminer l’origine de votre asthme où celle de votre enfants, afin de mettre en place le traitement adapté pour avoir une chance de sortir de ce cercle qui peut s’avérer vicieux.

Il convient donc d’être très attentif à ce que nous mangeons à titre de prévention et s’il est trop tard, aux médicaments que l’on nous prescrit, s’ils sont souvent nécessaires, il ne faut pas négliger les effets secondaires iatrogènes qu’ils induisent. Il sera donc nécessaire de corriger ces effets indésirables avec des compléments d’origine naturelle.

Pour en savoir plus sur les effets néfastes du Candida Albicans Cliquez ICI.

(1) « la mycose de Candida comme une complication du traitement antibactérien » écrite par A. Arievich et Z. Stepanishcheva au cours de ces années.

D’autres études démontrant l’association Candida albicans et de l’asthme :

Revue Française d’Allergologie et d’Immunologie Clinique: Volume 18, Janvier-Mars 1978, Pages 11-17 : Adresse Internet  rendue publique  en mai 2005

Le rôle de l’allergie fongique dans l’asthme bronchique :[Article en japonais]Nippon Ishinkin Gakkai Zasshi. 2000; 41 (3) :149-55. Akiyama K.

 

cover 22

 Téléchargez gratuitement ces conseils pour

Une aide précieuse pour votre santé

arrow9  arrow9arrow9

En soumettant ce formulaire, j'accepte que mes informations soient utilisées uniquement dans le cadre de ma demande et de la relation commerciale éthique et personnalisée qui peut en découler.
Vos informations sont enregistrées dans un fichier informatisé conformément à notre Politique de confidentialité.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *